Ce mercredi 14 septembre 2016, les Sapeurs-pompiers de France, la Croix-Rouge française et la Protection Civile, qui ont obtenu, cette année, le label Grande cause nationale pour leur projet collectif, lancent la campagne "Adoptons les comportements qui sauvent" afin d'inciter les citoyens à se former aux gestes qui sauvent.

La campagne "Adoptons les gestes qui sauvent" vise à sensibiliser les citoyens au secourisme.

En 2016, la Grande cause nationale est portée par trois acteurs majeurs de la prévention des risques et de l'action de secours : les Sapeurs-pompiers de France, la Croix-Rouge française et la Protection Civile. Attribuée en mai 2016 par le Premier ministre, Manuel Valls, la Grande cause nationale 2016 "Adoptons les comportements qui sauvent" vise à informer sur les comportements préventifs et sur les gestes de premiers secours. Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, interviendra ce jour à 16h afin d’apporter son soutien à la démarche. 

Une campagne de sensibilisation dédramatisante, décalée et responsabilisante pour mobiliser les citoyens

Dès ce mercredi 14 septembre 2016, la campagne "Adoptons les comportements qui sauvent" se déploie sur tous les canaux de communication. Au travers d'affiches, de spots télévisés et de mini-films web mettant en scène Raymond, un personnage fictif, face à des situations de catastrophes, courantes comme exceptionnelles, malaises ou accidents, les Sapeurs-pompiers de France, la Croix-Rouge française et la Protection Civile souhaitent faire prendre conscience aux citoyens de l'importance de se former aux gestes qui sauvent. Comme le souligne le collectif être en mesure d'agir et réagir à temps c'est avant tout se former et se préparer, et c'est bien là le coeur du message de la campagne. La Grande cause nationale 2016 vise ainsi à permettre à chaque citoyen de savoir anticiper, réagir et connaître les comportements pour se protéger ou les gestes pour sauver.

 

Quelques gestes à connaître

Le site web www.comportementsquisauvent.fr fait le point sur les bons comportements à adopter pour sauver des vies.

L'arrêt cardiaque

Deux millions de personnes sont victimes d'un arrêt cardiaque chaque année, et 40 000 en meurent. Pour la victime, cela se traduit par une douleur dans la poitrine, à plusieurs reprises, qui cessent au repos. En cas de douleur dans la poitrine, suite à un effort ou pas, il faut donc appeler un médecin pour un avis médical ou prévenir les secours en composant le 18 ou le 112. Le témoin d'un arrêt cardiaque peut constater une perte de connaissance de la part de la victime, et une respiration anormale (mouvements respiratoires lents, inefficaces et bruyants), voire inexistante (aucun mouvement de la poitrine n'est visible, aucun bruit ou souffle n'est perçu). Il est ainsi nécessaire d'appeler immédiatement les secours (18 ou 112), de pratiquer un massage cardiaque sur la victime pour maintenir l'irrigation de son cerveau en oxygène jusqu'à l'arrivée des secours et d'utiliser un défibrillateur dès que possible.

Tous les cinq ans, l'European Resuscitation Council (ERC) émet des recommandations concernant la prise en charge de l'arrêt cardiaque. Par ailleurs, rappelons que l'attestation de formation aux gestes et soins d'urgence (AFGSU) de niveau 2 est obligatoire pour les soignants et est à renouveler tous les quatre ans.

L'incendie domestique

72 414 incendies domesiques se sont produits en 2014 entraînant environ 800 décès, dont 80% dus à l'intoxication par la fumée, et plus de 10 000 blessés. En cas d'accident, il faut :

  • évacuer les lieux ;
  • ne jamais prendre l'ascenseur ;
  • ouvrir la porte avec précaution sans la relâcher et être prêt à la refermer si de la fumée entre brutalement ;
  • fermer la porte derrière soi pour retarder la propagation du feu et des fumées ;
  • sortir par l'issue la plus proche ;
  • contacter les sapeurs-pompiers en composant le 18 ou le 112.

À noter qu'il ne faut jamais retourner dans un bâtiment en feu. Si la fumée empêche l'évacuation, il faut se confiner en calfeutrant la porte avec des linges de préférence humide, puis se manifester à la fenêtre à l'arrivée des secours.

Certains gestes peuvent prévenir le risque d'incendie, comme s'équiper de détecteurs de fumée et vérifier l'état des piles régulièrement, choisir des blocs multiprises aux normes NF, surveiller les aliments sur le feu ainsi que les appareils électriques ou électroménagers en marche.

L'hémorragie

affiche comportements qui sauventEn cas d'accident engendrant une hémorragie, certains gestes simples sont à exécuter :

  • exercer une pression directement sur la plaie ;
  • allonger la victime en position horizontale ;
  • alerter ou demande à quelqu'un d'alerter les secours ;
  • si la plaie continue de saigner, la comprimer plus fermement et poursuivre jusqu'à l'arrivée des secours.

Par ailleurs, pour prévenir les risques, il convient de ne pas laisser d'objets coupants à portée des enfants et d'être vigilants au moment du maniement d'objets tranchants.

Bien d'autres thématiques seront ajoutées sur le site www.comportementsquisauvent.frpour tout savoir des gestes qui sauvent. Beaucoup de personnes ont d'ores et déjà décidé de participer à des cours de premiers secours à la suite des attentats qui sont survenus ces derniers mois ce qui témoigne d'une réelle prise de conscience. En effet, souvent, le citoyen est le premier maillon de la chaîne de secours et est souvent le premier à déclencher l'alerte jusqu'à l'arrivée des secours, d'où la nécessité de connaître et d'adopter les bons gestes.

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.