Qu'est ce que la Vignette Crit'Air, comment se la fournir et est-ce gratuit ?

Le certificat qualité de l’air est un document sécurisé qui permet de classer les véhicules en fonction de leurs émissions polluantes.

Le prix est théoriquement fixé à 3,70 euros. En incluant les frais de port, vous devrez donc payer 4,18 euros pour obtenir le macaron par voie postale à l'adresse figurant sur le certificat d'immatriculation du véhicule. Une fois receptionné, il ne reste plus qu'à le coller sur votre pare-brise ou sur la fourche de votre deux-roues. C’est nettement moins que les 300 à 400 francs que réclamait la vignette automobile qui devait être apposée sur tous les véhicules en circulation jusqu’à la fin des années 1990.

Pour la commande, la démarche est assez simple et elle peut être faite sur le site du gouvernement prévu à cet effet.

=> Attention aux arnaques : un site très bien référencé sur internet voue propose le certificat Crit’Air pour la modique somme de 19,85 euros… Le site en question est un intermédiaire inutile et coûteux !

 

A partir de quand est-elle obligatoire ?

Dès le 1er juillet et quelles que soient les circonstances, en effet, elle devra être apposée en permanence sur tous les pare-brise des véhicules pénétrant dans les villes qui l'ont déjà adoptée ou les zones à circulation restreinte lors des alertes à la pollution, à savoir Paris et les 69 communes de banlieue proche, Grenoble, Lyon et Villeurbanne.

 

Donc si je ne vais pas dans ces villes je n'en ai pas besoin ?

Et bien... Oui ! Mais il faut savoir que le 1er novembre,  33 communes de l’Eurométropole de Strasbourg vont s'ajouter à la liste, puis Lille, Bordeaux et progressivement d'autres viendront grossir la liste. 

Donc à moins d'être certain d'éviter les grandes villes et leurs périphéries... Mieux vaut commander la vignette pour être sur.

A savoir cependant, le dispositif ne va s’appliquer sur l’Eurométropole de Strasbourg qu'en cas de pic de pollution, à partir du 3e jour d’alerte jusqu’à la fin de celui-ci.

 

C'est bien beau tout ça mais si je n'en veux pas ou si je conduis malgrés l'interdiction, qu'est-ce que je risque ?

Se soustraire à cette nouvelle obligation dans les villes ayant adoptées ce système, c'est s'exposer à une amende de 68 €, minorée à 45 € en cas de paiement immédiat ou dans les 15 jours suivant le PV pour les véhicules légers (contravention de 3ème classe) et une amende de 135€, minorée à 90€ en cas de paiement immédiat ou dans les 15 jours suivant le PV pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes (contravention de 4ème classe).

On peut s'attendre à des contrôles de police et gendarmerie redoublés aux entrées de ces villes et une seule excuse sera retenue pour échapper au filtrage, celle des voitures conformes ou non mais dans tous les cas munies d'une carte handicapé.

Toutes les autres, qu'elles soient de la ville ou venues d'ailleurs, y compris pour un transit occasionnel, devront être munies de ladite vignette.

 

Mais sinon, quels sont les différents niveaux ?

Et bien ils sont assez simple à comprendre et tout est expliqué dans l'image ci-dessous.

 

Pour Strasbourg, sont concernés par la restriction en cas de pic de pollution : les véhicules sans macaron, ainsi que ceux numérotés « Crit’Air 4 » et « Crit’Air 5 » dans un premier temps.

Seront interdits de rouler :

- Les deux-roues, tricycles et quadricycles à moteur de plus de 13 ans.

- Les véhicules légers essence de plus de 21 ans et diesel de plus de 12 ans.

- Les véhicules utilitaires légers essence de plus de 20 ans et diesel de plus de 12 ans.

- Les poids lourds essence de plus de 16 ans et diesel de plus de 8 ans.

 

Si mon véhicule n'est pas immatriculés en France, dois-je tout de même avoir la vignette ?

Et bien en théorie... Oui !

On peut d'ailleurs constater que sur le site du gouvernement dédié à la vignette Crit'Air, il y a deux cas "Votre véhicule et immatriculé en France" et "Votre véhicule est immatriculé dans un autre pays" (Cf. photo ci-dessous)

Vous pouvez consulter à tout moment le dossier de presse en date du 3 juillet 2017 sur la "qualité de l'air sur l'EMS bientôt la circulation différenciée lors des pics de pollution" ici

 

Source : lepoint.fr, certificat-air.gouv.fr, Rue89 Strasbourg, L'Alsace et la Préfécture du Bas-Rhin 

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.