Trajet scolaire : à pied, à vélo ou à scooter ?

A chaque rentrée ou changement d’école, la question du trajet scolaire se pose. Quel que soit le mode de transport (à pied, à vélo…) et l’autonomie de l’enfant, les règles de sécurité sont à maîtriser.

Le trajet scolaire à pied

Être capable de se déplacer seul n’est pas qu’une question d’âge. Il est primordial de ne pas laisser son enfant se rendre seul à l’école à pied s’il ne maitrise pas les règles de sécurité routière.

Avant que son enfant accomplisse seul le trajet scolaire, il doit impérativement connaître les dangers liés à la route. Or, ce rôle d’éducation routière doit être assuré par les parents. Accompagner son enfant à l’école dès le plus jeune âge est l’occasion de le sensibiliser, afin qu’il fasse ensuite seul le trajet scolaire à pied.

Se rendre à l’école en vélo

Avant 10 ans ou 12 ans, un enfant ne doit pas se rendre seul à l’école à vélo en ville ou sur des voies fréquentées. De trop nombreux risques existent pour sa sécurité.

Si l’enfant considéré comme apte à circuler seul à vélo, notamment pour faire son trajet scolaire, certaines conditions clés sont toutefois à remplir :

  • Avoir un équipement adapté et en bon état : vélo correctement équipé et bien entretenu, casque (obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans), vêtements couvrant et chaussures.
  • Avoir une totale maîtrise de sa bicyclette.

Conduire un scooter pour aller à l’école

Pour se rendre au collège ou lycée, certains adolescents utilisent un scooter ou une mobylette comme moyen de transport. Or si l’ado voit dans le cyclomoteur un symbole de liberté et d'autonomie, les parents associent le deux-roues plutôt à l'insécurité et aux dangers d’accident.

Avant de faire le trajet d’école à scooter, voire l’utiliser à d’autres occasions, le jeune doit avoir conscience des dangers liés à la route et connaître les règles de sécurité routière. Notre conseil : passer un contrat moral, qui engage l’enfant vis-à-vis de ses parents sur le comportement à avoir en scooter.

Trajets de l’enfant à vélo : le prémunir des dangers de la route

Jusqu’ici, la pratique du vélo était un loisir pour votre enfant ; elle devient maintenant, en plus, un moyen de déplacement habituel. Lorsque votre enfant commence à utiliser seul son vélo dans la circulation, il est confronté à la circulation et aux autres usagers de la route. Quels sont les dangers et les règles pour prévenir les risques d’accident ?

La circulation à vélo n’est pas sans risques

En 2015, impliqués dans plus de 4 000 accidents, les cyclistes constituent 5,7% de l’ensemble des accidents routiers et 4,3% de la mortalité routière avec 149 cyclistes décédés. Parmi les accidentés à vélo, 376 enfants âgés de moins de 15 ans ont été blessés, soit plus de 11% des victimes de cette tranche d’âge, dont 150 ont nécessité une hospitalisation (soit 40%), et 6 autres ont été tués à vélo.

La majorité de ces accidents sont imputables :

  • au non-respect du Code de la route : feux de signalisation, stop…
  • à l’absence du bon équipement du cycliste : éclairage du vélo, visibilité du cycliste…
  • à la conduite des autres usagers de la route : distance de sécurité non respectée, angles morts…
  • à la maîtrise du vélo : virage mal pris, chute…

Les conséquences de ces accidents sont souvent des blessures superficielles (abrasion cutanée, plaie ou contusion mineure). Cependant, lorsque les blessures sont graves ou lorsqu’il y a décès, il s’agit de lésions cérébrales, d’où l’importance de toujours circuler à vélo avec un casque ! Le port du casque est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans, conducteur ou passager, et il divise le risque de blessures graves à la tête par 3,4, en réduisant les traumatismes crâniens de 80% et les lésions au cerveau de 88%.

Le risque « cycliste » apparaît significativement vers l’âge de 8 ans

Les enfants âgés de 8 à 10 ans font mal la différence entre les espaces de jeux où ils sont libres de rouler à vélo sans risque et les espaces assujettis à des règles de circulation.

Le risque cycliste atteint son pic vers les 12-13 ans quand l’enfant commence à utiliser le vélo pour des trajets réguliers. Si le pré-adolescent connaît les règles de sécurité, il les enfreint pour en tester les limites, ou bien il surestime ses capacités et celles de sa bicyclette (vitesse et freinage).

Les règles élémentaires pour circuler à vélo

Le Code de la route s’applique à tous les usagers de la route : automobiliste, piéton, motard cycliste… Il est primordial pour sa sécurité que l’enfant à vélo connaisse et respecte les règles de sécurité routière, comme s’arrêter à un feu rouge et à un stop ou encore laisser la priorité à droite.

Si l’enfant n’a pas besoin d’apprendre tous les panneaux de signalisation, il doit cependant connaître les essentiels pour circuler à vélo (stop, cédez le passage, sens interdit, piste cyclable…).

Par ailleurs, l’enfant à vélo doit observer certaines règles de circulation pour se prémunir des risques d’accidents :

  • Circuler à droite de la chaussée
  • Ne pas zigzaguer entre les voitures
  • Ne pas dépasser des véhicules par la droite
  • Respecter une distance de sécurité avec les autres véhicules
  • Utiliser les pistes ou les bandes cyclables
  • Signaler systématiquement son intention de changer de direction, à l’aide d’un bras levé dans la direction souhaitée

Enfin, lors de chaque trajet à vélo, l’enfant doit être correctement équipé pour assurer sa sécurité et le vélo vérifié et équipé correctement : port du casque (obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans, conducteurs ou passagers), vêtements clairs, dispositifs rétroréfléchissants sur le vélo…

 

Adresse Mairie au 20 août 2018

Mairie de Niedermodern 

1 Impasse du stade

67350 NIEDERMODERN 

03 88 07 73 61

niedermodern.commune@wanadoo.fr

Horaires d'ouverture 

Lundi 17h00 à 19h00

Mardi 15h00 à 17h00

Jeudi 14h00 à 16h00

Vendredi 10h00 à 12h00

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.